Le site techniques du JUDO en croquis animés

Accueil > Shugyou > Faire céder la défense sur Juji-gatame

Faire céder la défense sur Juji-gatame

Etude des techniques pour faire lacher le bras à UKE

  • Faire céder la défense sur Juji-gatame | judoenlignes.com


UKE dans cette position récupère la plupart du temps son bras pour ne pas se voir infliger la clé, dans cette position, il est suffisament fort pour attendre le Maté de l’arbitre...


Voici quelques méthodes efficace pour TORI de finir ce qu’il à entreprit :


TORI à le bras du côté de la tête de UKE engagé jusqu’au creux du bras et saisit son propre revers ou sa ceinture pour verrouiller.
TORI vient alors poser l’autre main au sol près de ses fesses et se tourne de ce côté tout en repoussant la tête de UKE à l’aide de son ischio jambier. si cette rotation est violente, UKE lache autant par la douleur au bras que la pression sur son visage et TORI finit la clé de bras en hyper extension.


Seconde méthode, TORI se laisse tomber sur le côté laissant entrevoir à UKE une possibilité de sortie, UKE se redresse, TORI passe l’autre main sous les jambes de UKE et saisie du kimono puis fouette la tête de celui-ci à l’aide du haut du mollet ce qui fait lacher UKE.


Méthode 3 : "l’ouvre boîte"
TORI place son bras engagé dans le prolongement du bras de UKE de sorte que son poignet soit à côté de celui de UKE, leurs deux avant bras se touche. TORI place ensuite son coude de l’autre bras sur le coude saisit de UKE puis vient joindre ses mains (pronation sur supination). TORI fait alors un cercle latéral vers la tête de UKE, ce qui exerce une torsion du coude de celui-ci qui lâche instantanément. TORI fini sa rotation en s’allongeant sur le dos avec le bras de UKE en hyper extension.
Méthode N°4 : immobilisation
Si UKE est trop fort dans sa défense, il est parfois plus simple de contourner le problème, TORI attrape la jambe de son adversaire qui est la plus loin de lui pour ramener les 2 jambes au plus près et donc changer l’orientation du corps de UKE.TORi monte sur UKE, il ya donc immobilisation et l’arbitre annonce osaekomi...
Si UKE veut s’en sortir il va relacher sa prise de bras, TORI rebascule donc en arrière avec le bras qu’il n’a pas relaché.
Méthode 5, faire lâcher à l’aide d’une jambe
Parfois il faut insister "lourdement", une jambe étant plus puissante qu’un bras, en plaçant son talon dans le creux du bras de UKE et en poussant tout en tirant sur la saisie bras, TORI fait lacher son adversaire (si celui-ci est très puissant, TORI à 2 jambes !!)


Méthode 6 : la douleur musculaire en plus
Sur cette technique il faut au commencement de la saisie du bras que TORI n’engage pas trop son propre bras de façon à ce que son os de l’avant-bras soit positionné sur le bas du biceps de UKE (et non creux contre creux). TORI vient ensuite saisir avec l’autre bras la main de UKE dont il tient le bras, exerce une petite clé de poignet (oups !!) de façon à tordre le bras de son adversaire vers sa ceinture, "charcute" avec son os d’avant-bras le biceps de UKE tout en tirant vers l’arrière, la douleur étant vive au biceps et au poignet, UKE lache.


Méthode N°7 - A deux bras
TORI va engager les deux avant bras au lieu de 1 et saisir ses revers. En basculant en arrière tout en poussant à l’aide de ses jambes, TORI est plus puissant que le bras de UKE qui lache.


Méthode 8 - Levier
TORI engage l’autre bras (celui qui est du côté de la ceinture de UKE et non de la tête) puis vient placer sa main sur son propre creux de son autre bras. La seconde main vient sur le poignet du bras qui est contrôlé. En tirant TORI exerce également un levier au niveau du poignet ce qui génère une douleur aigu au niveau de l’avant bras, du coude et du poignet. UKE lache le bras

PARTAGEZ CETTE TECHNIQUE